03/09/2011

1 Médias: Christophe Dechavanne raciste anti-belge avec le concours de TF1

 

Mardi 12 décembre 1990, Christophe Dechavanne consacrait son émission, «Ciel, mon mardi!», aux Belges.  Celle-ci, diffusée sur TF 1, après minuit, a fait veiller de nombreux compatriotes et a provoqué une foule de réactions. Très nombreux sont nos lecteurs qui ont écrit personnellement au Soir ou qui nous ont envoyé un double des lettres qu'ils adressaient soit à Christophe Dechavanne ou à TF 1, soit encore au ministre des Affaires étrangères ou à l'ambassadeur de Belgique à Paris.

 

Vous parlez d'une provocation, LB 06/12/1990

 

Les limites du bon goût ont encore été franchies, mardi soir, chez le beau Christophe Dechavanne.  La première séquence de « Ciel mon mardi » était consacrée à la provocation.  Le sémillant animateur, qui en connaît un rayon sur le sujet, avait invité plus fort que lui encore.  Sur le plateau, notamment, Me Jacques Vergès, le professeur Choron, qui fit les beaux jours et les couvertures scatologiques de « Hara Kiri » et de « Charlie Hebdo », et l'abonné de l'émission dès que reviennent les frimas, le Belge plus que jamais délirant Noël Godin, dit le Gloupier, dit l'entarteur.

 

L'an passé, à pareille époque, le disert énergumène avait déjà tenu le crachoir lors d'une pantalonnade célèbre consacrées la Belgique, c'est-à-dire au mauvais folklore bruxellois.  Il était revenu un mois plus tard « gonfler » le téléspectateur et l'acteur Michel Blanc, l'invité de marque de Dechavanne-la-grimace, à l'occasion d'un show « réparateur » d'où l'image de la Belgique ne sortit pas indemne, une fois de plus.  Dechavanne savait donc très bien à quoi il s'exposait en lui payant le voyage de Paris pour la troisième fois en douze mois.

 

 

 

02:08 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.