03/09/2011

1 Médias: Dechavanne: un raciste anti-belge soutenu par TF1

L’émission «  Ciel! mon mardi », programmée par TF1 le 4 décembre n’a pas ménagé la famille royale de Belgique, LS 14/12/1990

 

LILIANE SCHRAÜWEN (1080 Bxl)

Nous sommes fatigués de l'image que donne la France de la Belgique.

Comme la plupart de mes compatriotes, je suis fatiguée de l'image que donne de la Belgique la presse française, et tout spécialement TF 1. Le « Ciel! mon mardi » consacré aux Belges, où l'on n'avait invité que des marginaux ridicules et un ambassadeur muet, m'est d'ailleurs resté sur l'estomac.

Une erreur me direz-vous ? Soit.  Mais elle était de taille.  Et pourquoi la répéter en invitant une fois encore ce malade mental qu'est Noël Godin ? Croyez-moi, il existe en Belgique des Prix Nobel, des scientifiques éminents, des écrivains, des peintres, des cinéastes, des musiciens, des pro seurs, des médecins, qui pourraient participer à des - débats nettement plus intéressants et plus élevés que ceux de Christophe Dechavanne.  Nous avons même, figurez-vous, de vrais journalistes qui seraient certainement capables d'en remontrer à certaine nullité qui sévit sur antenne, par le talent autant que par l'esprit.

Que l'on ne s'y trompe pas : je ne suis pas particulièrement royaliste, et la personne du roi Baudouin ou de la reine Fabiola me laissent assez indifférente.  Mais il n'en reste pas moins que le Roi est en quelque sorte le symbole et le drapeau d'un pays, et que s'attaquer à sa personne avec la grossièreté primaire de Noël Godin, c'est insulter la Belgique tout entière, au-delà de tous les clivages linguistiques, politiques ou religieux.  On pourrait critiquer ses positions politiques - bien que je n'en voie pas l'intérêt dans une émission comme celle dont il est question : on pourrait le juger sur le plan historique, ou discuter de son efficacité... Mais parler de ses prétendues moeurs - et en quels termes! -, évoquer la reine Fabiola comme cela a été fait, cela me semble inadmissible.  Si vraiment M. Dechavanne n'est pas capable de réagir, qu'on lui adjoigne des - videurs - comme à la sortie des boites de nuit!  Mieux encore : qu'on l'écarte définitivement de l'antenne!

 

 

MONIQUE VANDERSTRICHT-BULTOT (Braine-l'Alleud)

La personne de nos Souverains visée

J'ai été indignée et malheureuse à la fois, en entendant les propos malveillants tenus vis-à-vis du Roi et de la Reine, en ce mois où ils fêtent trente ans de bonheur.  Ce n'est pas la fonction royale qui était visée mais bien la personne de nos Souverains, ce qui est extrêmement grave et inadmissible, et cela au nom de la liberté d'expression (mais sans droit de réponse possible) et au nom de la provocation.

 

FAMILLE LAMBERT SIMAR (1150 Bxl)

Une médisance gratuite

Ce n'est pas la première fois que cette émission ridiculise la Belgique et ses habitants avec la complicité voulue ou non de son présentateur, M. Dechavanne.

Des blagues, cela passe plutôt bien, mais de la médisance gratuite et de mauvais goût, on s'en passe.

Des paroles irresponsables, non fondées et insultantes pour notre estimée famille royale ont été lancées par un personnage répugnant devant se faire soigner dans un asile psychiatrique.

Il s'agit d'un lèse-majesté, crime puni en Belgique.

Le personnage incriminé était d'ailleurs bien connu de l'équipe de Dechavanne, ce qui ne diminue en rien et sa complicité et sa responsabilité, contrairement à ce qu'il dit.

N'y a-t-il pas un service d'ordre sur le plateau pour l'en écarter comme cela aurait dû ?

Je demande que la direction de TF 1 et Dechavanne, ensemble, trouvent les mots qui s'imposent pour présenter, non évasivement, des excuses à notre famille royale et aux Belges, en les assurant que cela ne se représentera plus jamais.

 

02:04 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Salutation,

merci pour votre contribution sur ce thème. Votre approche est la bonne. Bonne continuation.

Écrit par : palace | 07/09/2011

Répondre à ce commentaire

Merci!

Écrit par : Viroux | 07/09/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.