03/09/2011

2 VIP raciste anti-belge: Baudelaire

Mina et André Guillois racontent ... Histoires belges et méchantes, n° 5719, 1979, Le livre de Poche, éd. Mengès

 

(p.16) Baudelaire ne s’est-il pas écrié, avec horreur à propos de la Belgique: “Et moi qui croyais que la France est un pays absolument barbare, me voici contraint de reconnaître qu’il y a un pays encore plus barbare que la France.”

 

 

Pol Bury, Une belgitude peut en cacher une autre, LB 03/12/1979

(Maurice Wilmotte dans son "Encyclopédie belge", de 1933)

"Déjà, à la fin du XIIe siècle, le cas de Quenes de Bethune, s'excusant et se plaignant à la fois, parce qu'il n' écrit pas un français très pur et qu'il a essuyé les railleries de Paris." " Plus tard, Baudelaire, écrivant à Manet, tenait ces propos disgracieux: "J'ai voulu avoir l'impression personnelle de M.C. ..., autant du moins qu'un Belge puisse être considéré comme une personne."

"Ce qu'on pourrait appeler le complexe de Quenes de Bethune ne s'est pas dissipé à travers les siècles."

"Après Dachau, les Français oublièrent les histoires juives qui les avaient tant amusés avant 1939.  Avec la crise du pétrole, ils n'osèrent plus parler des "bougnoules".  Les Suisses détenant des secrets bancaires, il valait mieux n pas s'y attaquer.  Restaient les Belges."

 

 

01:44 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.