03/09/2011

3 Social: les "blagues" (anti-)belges > cas d'attitude raciste anti-belege en France

 DOUCE FRANCE…, in: La Libre Belgique, s.d.

 

A force de raconter ces «histoires belges» qui les aident à penser tellement de bien d'eux-mêmes, on se console comme on peu, nos voisins du sud en arrivent parfois à devenir franchement impossibles.

Témoin la mésaventure survenue récemment à un groupe d'une dizaine de jeunes Belges, en vacance en Aveyron.  Ils avaient retenu une table dans un petit restaurant de Salles-Caran où ils s'attablèrent comme convenu et se virent servir une entrée.

Comme ils s'apprêtaient à choisir le plat de résistance, la patronne, débordanié de cet esprit que la France aime croire que le monde lui envie (beaucoup d'étrangers poussent l'humour jusqu'à ne pas la détromper) déclaia : «Vous êtes Belges, vous mangerez des frites et du beefsteack».

Après avoir souri de cette exquise plaisanterie, les jeunes Belges insistèrent pour commander autre chose.  Pas question.  La patronne tenait à son «Belges égale frites».

En désespoir de cause, ses clients décidèrent de payer les entrées et d'aller finir ailleurs leur repas.  Le patron s’en mêla : « Vous avez réservé, vous mangerez ici.  Sinon, j'appelle la police !»

Mais appelez-la, rétorquèrent nos compatriotes, soulagés. Làs, les agents embarquèrent quatre d'entre eux.  Le chef de groupe voulut protester: il fut giflé. « Vous vous croyez au temps d'Hitler ?», dit-il au policier.  Celui-ci le frappa brutalement et une jeune fille qui tentait -de s'interposer fut giflée à son tour. Finalement, on les relâcha, sans plus.

Le groupe se rendit aussitôt à la préfecture de police de Rodez, afin de déposer plainte.  Ils furent reçus par un gradé qui les assura que les coupables seraient réprimandés mais leur demanda de ne pas porter teinte, «afin de ne pas nuire à la réputation de la France».

Les jeunes gens, se refusant de porter à celle-ci pareilcoup de grâce, les Français s'en chargeront bien, acceptèrent de passer l'éponge.

De toute manière, nos voisins sont incorrigibles et puis, sans qu'ils le soupçonnent, ils nous font tant rire qu'on peut bien leur pardonner.

 

 

01:16 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.