03/09/2011

6 Aliénation: le cas d'un inspecteur de français, André Hella

André Hella, Ces huit Belges n'aiment pas les sots..., VA 27/02/1991

"Les Belges, plus soucieux d'écrire correctement que d'éliminer leur accent régional ou local, se devraient de réviser cette attitude à une époque où le bien-parler tend à l'emporter sur le bien-écrire et où des gens de plus en plus nombreux forcent les portes de la réussite grâce à leur débit verbal, à leur dicton, à leur voix."

 

André Hella, Un peu de tout, AL 19/06/1991

1) "Il faut éviter d'employer 'tête pressée' ailleurs qu'en Belgique.  Les Français ironisent déjà tant sur les "mangeurs de frites", que serait-ce sur les "mangeurs de tête pressée"!  Comme nous les connaissons, ils seraient prêts à nous considérer cmme une tribu sauvage semblable à celle de coupeurs de têtes jivaros!" 'Ils nous font rire quand ils désignent cette particularité charcutière par fromage de tête!  Mais étymologiquement, elle se justifie mieux.

 

En effet, fromage signifie "mise en forme" (sic); comme le fromage, ce que nous appelons 'tête pressée' est généralement moulé dans une forme.'

 

2) 'Nous déroutons aussi les Français avec notre filet américian. Ils disent steak tartare.  Or, "les Américains ont la viande crue en répugnance, ce qui n'est sans doute pas le cas des rudes Tartares ..."

 

3)'Haché' n'est pas un belgicisme.  Il se trouve dans le 'Petit Robert'.

 

"Réjouissons-nous donc de constater qu'il arrive parfois aux Français d'accueillir les façons de parler de leurs "petits voisins".  Nos victoires sont très rares, hélas." (cf pistolet, drève, firme)

 

00:33 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.